: Choses qui ravissent, Genji Monogatari :

Dit du Genji - éditions Diane de Selliers
Prendre le coffret du Dit du Genji sur l’étagère de littérature japonaise, dans l’édition Diane de Selliers (2007), à côté de la précédente, aimée et déjà lue lentement, pendant des semaines, au fil des mots de René Sieffert (1988).

En sentir le poids. Choisir un tome.

Feuilleter. Détailler les étoffes, les vagues de Suma, les glycines, les belles-du-soir, les chevelures, les panneaux, cloisons, nuages d’or.

Lire quelques lignes, retrouver l’épisode.

Explorer encore. Et savoir qu’on reprendra la lecture, tranquillement, de la première à la dernière ligne.

En savoir plus : sur l’édition illustrée chez Diane de Selliers et prévoir de suivre une journée spéciale à la MCJP, pour célébrer le millénaire du livre de Murasaki Shikibu.

Publicités

: Nihon Meisho : Vues célèbres du Japon : Japanese Famous places :

Read this Post in English

[fr] Qui s’intéresse au Japon sait rapidement ce que recouvre la notion de Meisho : 名所 meisho [めいしょ] lieu célèbre / site célèbre.
Ces lieux célèbres peuvent être empreints d’une beauté rare, qui les a fait élire parmi les paysages les plus beaux du Japon ancien. Ils peuvent également être associés à des personnages célèbres, ou à des oeuvres littéraires. Par exemple, le rivage de Suma, où le Prince Genji est exilé. Son coeur est étreint par une mélancolie poignante tandis que des oies sauvages s’envolent et que la tristesse l’envahit.

Genji sur le rivage de Suma Genji Monogatari - Part I - Suma
Source : Unesco Global Heritage Pavilion – The Tale of Genji

Les personnes lettrées évoquaient entre elles ces sites aimés, par des poèmes échangés, des lettres. On s’y rendait lors de voyages, comme des pélerinages littéraires et artistiques émouvants. Des peintures (meisho-e 名所絵), depuis l’ère Heian, puis des recueils d’estampes, surtout à l’ère Edo, représentaient ces sites et permettaient d’en garder le souvenir.

Baie de Suma SumaBay - (c) tabine
Source : http://www.sonic.net/~tabine/

A noter : Communication de Murielle Hladik sur « Patrimoine et lieux de mémoire au Japon : concepts, comparaison et différences », au cours de l’Atelier Japarchi – 3e congrès du Réseau Asie, CNRS (26-27-28 septembre 2007). En savoir plus

Mise à jour : 4 août 2007 – Vous pouvez consulter en ligne un Meisho-Ki du XVIIIe siècle sur le site de Jean-Noël Castorio.

une vue sunchosai12 - (c) jncastorio -meisho ki Source : JN Castorio
——–

[en] Once you’re interested with Japan, you soon learn to know what Meisho means: 名所 meisho [めいしょ] famous places or sites.

Those famous places can be of an exquisite beauty, and for that, they have been chosen as beautiful places in ancient Japan. They can also be related to famous characters, or literary works. For instance, the Suma Bay, where Prince Genji lives in exile, sadly contemplating the sea, while wild geese fly away.

Genji – Suma Genji Monogatari - Part I - Suma
Source : Unesco Global Heritage Pavilion – The Tale of Genji

People exchanged poems about Meisho during Heian period, travelled to see them, books and prints were issued, mostly during Edo period.

Read more about this subject JAANUS meisho-e 名所絵 and Wikipedia

———–
Bookmark this on del.icio.us

: Genji Monogatari 源氏物語 : Sculptures de papier de Uchiumi Kiyoharu : 内海清美 :

Read this Post in English : 日本語
[fr] L’artiste japonais Uchiumi Kiyoharu (né en 1937) a composé une série de sculptures de papier sur le Genji Monogatari d’après l’oeuvre de Murasaki Shikibu. Un site daté de 2003-2004, intitulé Uchiumi Kiyoharu Genji Monogatari Museum [attention : liens non actifs] est consacré à cet ensemble, qui semble avoir été exposé à cette époque (jusqu’au 27 novembre 2004 ?) à Tokyo, par l’entreprise « Paint-House » 『ペンタくん』多摩センター店

Le site est désormais inaccessible (consulté le 21 avril 2007) sur internet. Le lien ci-dessus correspond aux pages enregistrées dans InternetArchive entre mai 2003 et décembre 2005 : la page d’accueil seulement et la sculpture d’un personnage.

————
Ci-dessous, images sauvegardées par FuroshikiBlog le 31 décembre 2006

7月のステージ紹介(若紫) Jeune Grémil Waka-Murasaki

Jeune grémil - Waka Murasaki (c) Uchiumi Kiyoharu 内海清美

Uchiumi Kiyoharu emploie du papier traditionnel (washi) pour ses sculptures de papier et vise à traduire un art total : « En règle générale, un texte littéraire exprime, à travers la peinture des personnalités ou des traits de caractère et la description des façons d’agir, la pensée de son auteur. Mais en ce qui me concerne, je matérialise les personnages dans des sculptures de papier, puis j’agence leurs actions dans une succession de scènes qui donneront à voir l’ensemble de l’intrigue. C’est ainsi que je compose l’oeuvre littéraire.  » (Catalogue, Exposition Maison de la culture du Japon à Paris, 22 février – 13 mai 2000, L’épopée des Heike, article par Uchiumi Kiyoharu, p. 37-47).

Pour en savoir plus sur l’artiste, voir sa biographie (en japonais) : récupérée grâce à webarchive.org, car le lien original est inaccessible. Attention : vérifier l’encodage des caractères en japonais.
Deux expositions récentes en 2006, au Japon : Nagato
et Iwami

——–
[en] Genji Monogatari 源氏物語- Japanese artist Uchiumi Kiyoharu 内海清美 (born 1937) features scenes about the Heian novel by Murasaki Shikibu with paper figures / dolls, using traditional washi paper.

Prince Genji and Waka Murasaki (c) Uchiumi Kiyoharu 内海清美

2004 Genji Exhibition
Artist biography
2000 Tale of Heike Exhibition, Paris (in French)
2006 Two recents exhibitions, in Japan, Nagato and Iwami

——–
[ja] 残念! このテキストの自動変換。私は日本語で話さなかったり書かない。
Genji Monogatariの源氏物語-芸術家のUchiumi日本のKiyoharuの内海清美は(1937年耐えられる)従来のwashiのペーパーを使用してペーパー図/人形を持つMurasaki ShikibuによってHeian小説についての場面を、特色にする。
仕事の2004年のGenji
芸術家
Nagato Exhibition

Yugiri – 六条院・夏の町 – 玉鬘・初音・蛍・篝火 Genji Monogatari - Yugiri - 源氏物語 - (c) Uchiumi Kiyoharu - 内海清美

: Genji Monogatari : 源氏物語 :

[fr] Le Dit du Genji (Genji Monogatari) écrit par Murasaki Shikibu, dame de cour de l’époque Heian, est un trésor de la littérature japonaise. Les ressources sur cette oeuvre sont extrêmement nombreuses. En voici deux exemples, en attendant d’éditer une page spécifique :

1/ Tale of Genji : Panneaux peints d’un artiste non identifié du milieu du dix-huitième siècle, conservés dans le Hood Museum of Art.

[en] Exposition virtuelle du Dartmouth College, 2000.

Yugao (Livre 4)

Genji Monogatari - Yugao

Waka Murasaki (Livre 5) Hood Museum of Art, Gift of George Herman, Class of 1941; P.993.48

Genji Monogatari - Waka Murasaki

2/ The Tale of Genji : Textes de différents chapitres du Genji Monogatari à écouter (podcast / baladodiffusion). L’ensemble des enregistrements est en cours de constitution dans le blog Japanese Classical Literature at Bedtime
Voici le premier, écoutez : Voir ci-dessous le billet récapitulant les chapitres enregistrés [mise à jour du 15-10-2008]

[ja] The Tale of Genji Audiobooks :
7 of 54 chapters
1. 桐壺 Kiritsubo (”Paulownia Pavilion”) 12 files
2. 帚木 Hahakigi (”Broom Tree”) 13 files
3. 空蝉 Utsusemi (”Cicada Shell”) 5 files
4. 夕顔 Yūgao (”Twilight Beauty”) 22 files
5. 若紫 Wakamurasaki or Waka Murasaki (”Young Murasaki”) 20 files
6. 末摘花 Suetsumuhana (”Safflower”) 17 files
7. 紅葉賀 Momiji no Ga (”Beneath the Autumn Leaves”) 19 files