: Nuit blanche, ah oui ? ah non ! :

[fr] Je vois se rapprocher depuis quelques jours la grande machine médiatique de la Nuit Blanche à Paris et cette manifestation, dont j’appréciais gaiement le principe à sa création en 2002, me désole aujourd’hui. Ce n’est pas encore le moment apparemment de la prise de conscience, ni du coup d’arrêt aux robinets de lumière qui déversent du blanc dans une nuit qui n’est plus malheureusement aujourd’hui noire que dans quelques lieux rares.

Nous en reparlerons dans quelques jours avec la seconde édition du Jour de la Nuit le 30 octobre prochain ! Préparez-vous alors à éteindre les lumières, à écouter les bruits nocturnes, à déambuler dans l’envers du jour. Et laissons la nuit blanche aux bouclages de thèse ou de projet, aux rêves des amoureux et autres traversées de l’horloge…

—-

Source de l’image : [Voie Lactée et Aiguilles d’Arves, galerie photo de Modesto Alexandre sur Flickr, en Creative Commons, 25 juillet 2009 : n’est plus accessible, mise à jour du 29 août 2011] > Seloncourt, © Astro400, sur le site du Jour de la Nuit.

Publicités

: La mémoire du ciel :

nuit

[fr] Le ciel nocturne est en danger, la pollution lumineuse augmente, étoiles et voie lactée sont moins visibles. Participons ensemble à l’événement du 24 octobre : Le jour de la nuit, pour une prise de conscience de la nécessité de sauvegarder le ciel et la biodiversité nocturne.

Pour mesurer l’envahissement de la nuit par l’éclairage humain, voir les images de la NASA prises par satellite : Visible Earth.

Voir les vidéos postées par Agir pour l’environnement.

Découvrir aussi Les ailes de la nuit, documentaire sur les chouettes et hiboux.

24 octobre 2009