: Hina Matsuri – 雛祭り, regards sur une fête traditionnelle :

Hina- orange
[fr] Chaque année, quelques semaines avant le 3 mars, les moteurs de recherche frémissent d’interrogations sur l’une des fêtes les plus connues hors du Japon, dite « Fête des poupées » ou « Fête des filles ». C’est le festival dit Hina Matsuri, dont nous avons déjà parlé plusieurs fois : Hina1Hina2Hina3.

Le mois qui précède le 3e jour du 3e mois est un moment d’attente et de préparation, pendant lequel les petites filles se préparent pour cette fête qui leur est réservée, dite fête des poupées (hina matsuri) ou fête des fleurs de pêcher (momo no sekku). Les fillettes sont vêtues de kimonos et l’exposition des poupées précieuses sur des présentoirs à étages peut occuper une pièce entière, comme en témoigne cette ancienne photographie, extraite des collections numérisées de la New York Public Library (n° 1253761), où plusieurs séries de poupées, représentant le couple impérial et les personnages de la cour de l’ère Heian, sont exposées avec tous leurs accessoires, traditionnellement flanquées de deux arbres en pot : un mandarinier et un cerisier en fleurs. La pièce n’étant pas vue en entier, on imagine d’autres présentoirs vers la droite. On y voit aussi sur la gauche, d’autres poupées, et des raquettes décorées (hagoita) alignées contre le meuble.

1253761. New York Public Library

Parfois, ce sont de minuscules personnages qui évoquent le couple impérial : l’empereur (お内裏さま, O-Dairi-sama) et l’impératrice (お雛さま, O-Hina-sama), comme dans cette photographie. Dans les livres d’origami, on trouvera aisément des modèles pour l’ensemble des personnages : l’empereur, l’impératrice, les trois dames de cour, les cinq musiciens, les deux ministres, ainsi que pour divers objets (lanternes, accessoires), etc. Le pliage reproduit ici, simplissime, n’en est pas moins ravissant.
Hinamatsuri - origami

On trouve aussi beaucoup de vidéos en ligne sur la fête du 3 mars, dont celle-ci, mise en ligne sur DailyMotion, qui montre l’installation raffinée d’un ensemble à 3 niveaux.

Source images : photos FuroshikiBlog, New York Public Library
———–

Bookmark this on del.icio.us

Publicités

: Hina Matsuri 雛祭り (Évocation) :

[fr] Hina Matsuri… : le troisième jour du troisième mois. Il est facile de trouver des billets sur cette fête japonaise (Festival des poupées), dont l’origine est d’abord chinoise, qui apparaît au Japon à l’ère Heian et se fixe à l’ère d’Edo jusqu’à devenir aujourd’hui la fête populaire des fillettes.

Ici, loin des ravissantes poupées traditionnelles installées sur des présentoirs en gradins, une évocation du couple impérial volontairement estompée derrière une feuille de papier calque. Japon lointain…

Hina 2008 - FuroshikiBlog

Pour en savoir plus :
si vous lisez l’anglais, ce récent billet de Japan Navigator est plein d’enseignements sur Hina Matsuri : ses différentes dénominations (Hina Matsuri ou Fête des poupées, Momo no Sekku ou Fête des Pêchers, et aussi Joshi no Sekku ou Fête des Filles), les coutumes qui y sont associées, son origine chinoise et son évolution au Japon. Ad Blankestijn explique en particulier le rôle joué, dans la cérémonie purificatrice du 3 mars, par les premières figurines humaines en papier, jetées à la rivière, et porteuses des impuretés de l’année écoulée. Ces « nagashi-hina » sont progressivement devenues les poupées que l’on connaît aujourd’hui.

Autres billets de FuroshikiBlog sur 雛祭り avec des images de poupées ningyo et d’autres détails
Hina Matsuri – Doll’s Festival
Hina Dolls – Boone Collection Chicago
———–
Bookmark this on del.icio.us

: Hina Matsuri 雛祭り : Hina dolls from the Boone Collection : Poupées japonaises de la Collection Boone :

Lire ce billet en français

[en] Traditional Japanese Hina dolls for the Doll’s Festival (Hina Matsuri), on March, 3rd were presented in an older post together with details about this annual event : Heian origin, several-tiered sets, placement of the dolls, traditional song…

The Boone Collection (East Asian Art) is hosted in the Field Museum, Chicago. The Boone Collection consists of over 3,500 East Asian artifacts gathered by Commander Gilbert E. Boone and his wife Katharine Phelps Boone, in the late 1950s. The objects are predominantly Japanese, but a significant number are also from China and Korea.

Here is a Kimekomi pair of Hina dolls from the Boone collection.

Kimekomi Hina dolls from the Boone Collection
Kimekomi Hina Set. Twentieth Century. 6 cm tall x 5.3 cm wide. Cat. 255444. Part of the Boone Collection.
© The Field Museum, Chicago

More about the Boone collection and the history of Japanese dolls.

Apart from the Boone Collection, here is complementary information about traditional Japanese dolls makers. If you wish to visit the Mataro dolls site, follow this link! It presents several easy to store sets. Mataro Company began making dolls 260 years ago.

品番:1348 - Mataro Hina Dolls set - (c) Mataro Co, Japan

———-

[fr] Poupées japonaises Hina Ningyo de la Collection Boone (The Field Museum, Chicago) — Return to the top / Haut de la page top

Lors d’un précédent billet, nous avons évoqué la fête traditionnelle des poupées au Japon (Hina Matsuri), qui se déroule chaque année le 3 mars, avec quelques détails sur son origine datant de l’époque Heian, la présentation des poupées en gradins sur une étoffe rouge, ainsi que la chanson traditionnelle que chantent les petites filles ce jour-là.

La Collection Boone est une importante collection d’art d’Extrême-Orient du Field Museum, à Chicago. Elle comprend plus de 3 500 objets d’art asiatique, et a été réunie vers la fin des années cinquante par le Commandant Gilbert E. Boone et son épouse Katharine Phelps Boone. Majoritairement composée d’objets japonais, la collection Boone est riche également de pièces provenant de Chine et de Corée.

Poupées Kimekomi de la collection Boone. Cat. 255444. © The Field Museum, Chicago Kimekomi Hina dolls from the Boone Collection

Ensemble complet de 15 poupées (hina) datant de l’ère Meiji, selon la technique oshie-bina.

Oshie-bina from the Boone Collection, The Field Museum, Chicago
Oshie Hina Dolls. Meiji Period. 14-21 cm tall x 14-21 cm wide. Cat. 255444. Part of the Boone Collection. © The Field Museum

Pour en savoir plus : page du site (en anglais) et détail d’un flûtiste — Return to the top / Haut de la page top

Oshie Hina from the Boone Collection - 4th musician

En complément, un lien vers le site du fabricant traditionnel de poupées japonaises Mataro, qui pratique cet art raffiné depuis 260 ans. La navigation est facilitée par les images illustrant les liens situés à droite (le premier en haut concerne les poupées Hina).

Hina Matsuri dolls - (c) Mataro, Japan

Return to the top / Haut de la page top
———–
Bookmark this on del.icio.us

: Hina Matsuri 雛祭り : La fête des poupées : Doll’s Festival :

Read this post in English : Lire ce billet en français

[ja] 雛祭り(ひなまつり)は女の子のすこやかな成長を祈る年中行事。
ここに簡単なハンドメイドのコピー

Hina Matsuri 2007 by FuroshikiBlog

吉徳大光

お雛さま, O-Hina-sama お雛さま, O-Hina-sama - (c) www.yoshitoku.co.jp

他のポスト

———-

[en] Hina-Matsuri, Japanese Doll’s Festival ends on March, 3rd, the third day of the third month. Sets of beautiful hina- ningyo dolls are displayed on a red cloth, in traditional court dress of the Heian period (794-1185). The top tier holds two dolls representing the Emperor (お内裏さま, O-Dairi-sama) and Empress (お雛さま, O-Hina-sama).

See one of the sets available at Yoshitoku Company, Japan. Hina Matsuri - 6-tier display (c) Yoshitoku, Japan
Read Another Hina Post by FuroshikiBlog.

———-

[fr] La fête des poupées est une fête traditionnelle au Japon. Dite Hina Matsuri elle se déroule le 3 mars, troisième jour du troisième mois et permet d’exposer dans chaque maison la collection de poupées (ningyo hina) , transmise de génération en génération, présentée sur une étoffe rouge et illustrant la cour impériale de l’époque Heian (794-1185). Au sommet, l’Empereur (お内裏さま, O-Dairi-sama) and l’Impératrice (お雛さま, O-Hina-sama), puis successivement, trois dames de cour, cinq musiciens, éventuellement d’autres personnages puis de nombreux objets miniatures.

La qualité des poupées aux visages et membres de porcelaine est généralement exceptionnelle, comme celles qui sont vendues par des fabricants traditionnels, comme la maison Yoshitoku, par exemple.

O-Dairi-sama - O-Hina-sama (c) Yoshitoku, Japan

Néanmoins, on trouve des poupées moins coûteuses, de très jolies cartes postales s’ouvrant sur une représentation de la cour impériale avec les personnages découpées en relief, des poupées à fabriquer en classe ou chez soi, et aussi de nombreux modèles en origami, dont voici l’un des plus simples, proposé par le site du métro tokyoïte au printemps 2005, d’après la page sauvegardée par InternetArchive.

Origami - Hinamatsuri (c) Metro Tokyo 2005

Pour en savoir plus sur Hina-Matsuri, lisez l’article de Comme ça du Japon. On peut y entendre la musique de la chanson traditionnelle 嬉しい 雛祭り (Ureshii HinaMatsuri).

Vous pouvez aussi lire un autre billet de FuroshikiBlog sur les poupées Hina de la Collection Boone, Field Museum, Chicago.

Dans Yume (Dreams) d’Akira Kurosawa, en 1990, la vision des personnages de la Cour de Heian au milieu du verger est une merveille pour l’enfant qui en est le témoin. > The Peach Orchard.

Yume - The Peach orchard - Hina - (c) Akira Kurosawa 1990 Yume - Heian Emperor and Empress - (c) Akira Kurosawa, 1990Yume - The Peach Orchard - (c) Akira Kurosawa, 1990

———–

Bookmark this on del.icio.us