: Hiroshima mon amour : 二十四時間の情事 :

[fr] Écouter ce samedi 28 mars, dans Projection privée, Emmanuelle Riva parler avec Michel Ciment sur France-Culture. Évocation de sa rencontre avec Alain Resnais, du tournage en 1958 du film Hiroshima mon amour, de son immersion totale dans Hiroshima en reconstruction, de l’énergie qu’elle ressentait, des enfants souriants et de la multitude de photos qu’elle avait prise alors.

Écouter sa voix et rappeler en soi, de ce film vu il y a assez longtemps,ce qui remonte à la mémoire. Quelles traces ? S’interdire de chercher sur internet quoi que ce soit avant d’avoir écrit ces quelques lignes : le noir et blanc, les déambulations du couple, émouvant, la quasi absence de paroles, la construction d’une bulle intemporelle, l’urgence et la poignance de l’amour. Elle : le visage penché, encadré des cheveux lâchés. Lui : grave, tendre.

hiroshima_mon_amour-2

Chercher alors un photogramme, en choisir deux et les charger dans ce billet. Épure incandescente de l’image. Se rappeler le texte de Duras. Se souvenir un peu plus du film comme un trésor rayonnant et inaltérable. Comme une lame de sabre. Ressentir là un pont entre France et Japon…

Elle : Emmanuelle Riva. Lui : Okada Eiji 岡田英次

hiroshima_mon_amour

Les photos prises par Emmanuelle Riva, qu’elle avait gardées si longtemps sans beaucoup les montrer, sont à l’origine du livre Tu n’as rien vu à Hiroshima qui vient de sortir aux éditions Gallimard.

Plus sur le film (en japonais et en anglais) sur le site de l’Osaka European film Festival.

À venir, du 14 au 18 avril, à la Maison de la culture du Japon à Paris, pour le cinquantenaire du film, une projection de Hiroshima mon amour, avec un programme de films japonais tournés entre 1945 et 1958, et une exposition des photographies d’Emmanuelle Riva. À ne pas rater !

Photos : © Argos Films

Les photographies d’Emmanuelle Riva ont été publiées pour la première fois en 2008 au Japon, par Inscript, sous le titre : Hiroshima 1958, by Emmanuelle Riva.

Hiroshima 1958

2 réflexions sur “: Hiroshima mon amour : 二十四時間の情事 :

  1. Je viens juste d’entendre parler de ce livre, de cette correspondance aussi entre Marguerite Duras et… Resnais (je crois)… cela me donne envie de lire le livre et voir le film.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s