: Top 100 Nihon aromascapes : Les 100 environnements aromatiques du Japon : Nihon Kaori : かおり風景100選

Lire ce billet en français日本語

[en] Japanese people do care about preservation of natural and cultural signs, examples, memories for future generations, be it in the artistic, musical, olfactory or other domains.

We have listed some of the Top 100 Nihon Aromascapes in a preceding post, here are a few more scented landscapes of Japan : links open on Japanese pages, from the Ministry of environment, showing for each reference a picture of all landscapes that evoke the sense of pleasant aromas :
The Nanbu peony garden (Aomori)
Jodogahama, Miyako (Iwate)
Matsubare pine forest, Noshiro (Akita)
Incense sticks making, Ichinomiya, Shisō (Hyōgo)
Apple streets, Namikidori, Iida (Nagano)
Wakame seaweed culture, Toba (Mie)
Ichihasama lily garden, Ichihasama, Kurihara (Miyagi)
Ōwakudani sulphur craters, Hakone (Kanagawa)
Buckwheat, Ōishida (Yamagata)
Shimanto-gawa drainage basin (Kōchi)
Thousand-year Wisteria, Yamasaki (Hyōgo)

[fr]

The Nanbumachi Hase peony garden - Nihon Kaori 6
by © http://www.env.go.jp/

Sur le site du ministère de l’environnement japonais , on apprend qu’un programme de préservation a été lancé en 2001 « pour transmettre et laisser à la postérité, comme un ensemble, la vie et la culture de la nature avec ses odeurs variées et ses plans d’eau », sur le thème des « odeurs et paysages » ou des environnements aromatiques. Les Japonais, dont la relation à la nature est très intime, sont depuis cette date encore plus sensibilisés à la sauvegarde des odeurs en relation avec les paysages. La première collecte a permis de réunir 600 repérages dans tout le Japon. Une commission spéciale a ensuite sélectionné cent « paysages aromatiques », dont la liste a été publiée le 30 octobre 2001 (une célébration officielle a eu lieu à Tokyo le 12 novembre de la même année). Un précédent billet en a déjà évoqué quelques-uns.

Cette démarche nous apparaît si intéressante que nous préparons une page où l’on retrouvera la sélection complète des lieux odorants japonais. Ce peut être ainsi le fil, non plus rouge, mais odorant qui permettra de (re)découvrir le Japon d’une manière différente, nez ouvert et en éveil : lavande, encens, sauce de soja, bois de cryptomères ou de pins, marché au poisson, pluie de pétales, cratères soufrés…

En attendant, voici à nouveau, avec quelques détails, une dizaine d’exemples de ces captures parfumées et/ou odorantes. Les liens ouvrent sur les pages (en japonais) décrivant chacun des lieux choisis, sur le site du ministère japonais de l’environnement. N’hésitez pas à cliquer : les images sont très évocatrices.

Les jardins de pivoines de la ville de Nanbu (Aomori) : Plus de 8 000 pivoines, de 130 espèces différentes embaument la ville de Nanbu (Aomori) fin mai-début juin.
L’air marin sur la plage Jōdo-ga-hama, à Miyako (Iwate) : Tournée vers le Pacifique, la plage Jōdo-ga-hama et ses rochers sont situés dans le Parc national Rikuchu Kaigan. Le nom du lieu évoque la Terre Pure ((Jōdo – 淨土) du bouddha Amida.
Le vent dans la forêt de pins noirs japonais à Noshiro (Akita) : Cette forêt, entretenue depuis trois siècles, est peuplée de pins noirs, très répandus au Japon, dits Kuromatsu – 黒松 (Pinus thunbergii)
Fabrique des bâtons d’encens, Ichinomiya, Shisō (Hyōgo) : Dans ce bourg où se fabrique une très grande partie des bâtons d’encens utilisés dans tout le Japon, l’odeur de l’encens est devenue l’odeur de la vie quotidienne. Dans un quartier spécialisé, une personne sur quatre est liée à la fabrication des bâtonnets parfumés.
Les rues plantées de pommiers, Namikidori, dans la ville d’Iida (Nagano) : En partie ravagée par un incendie en 1947, la ville d’Iida a été reconstruite en plantant de très nombreux pommiers dans les rues, en particulier dans la Namikidori. Le Ringon Matsuri (Fête de la pomme) a lieu au début du mois d’août.
Culture des algues wakame dans le port de Toba (Mie) : La récolte des algues wakame (Undaria pinnatifida) et leur préparation influent fortement sur les odeurs du port de Toba, situé dans la baie d’Ise.
Jardin de lys à Ichihasama, Kurihara (Miyagi) : À la mi-juin, a lieu chaque année l’ouverture du jardin d’Ichihasama, où 150 sortes de lys diffusent leurs parfums dans des parterres en rangées multicolores.
Vapeurs soufrées de la grande vallée bouillante, Ōwakudani :  Hakone (Kanagawa) : Étape traditionnelle sur la route du Tōkaidō, Hakone est célèbre pour la vue sur le Fuji-san, ses sources chaudes (onsen) et Ōwakudani – 大涌谷, ou la Grande vallée bouillante. Des fumerolles blanches chargées de soufre s’échappent continuellement des crevasses volcaniques.
Champs et culture du sarrasin, Ōishida (Yamagata) : Des champs monte l’odeur douce du sarrasin aux grappes de fleurs blanc rosé (Fagopyrum esculentum).
Le vent dans le bassin de la rivière Shimanto (Kōchi) : Tout au long de sa descente, la rivière Shimanto, l’une des trois rivières du Japon dont le cours est libre, rencontre 47 ponts submersibles, et s’enrichit des parfums rencontrés. Lorsque le vent souffle dans le bassin versant, se mêlent à l’odeur propre de la Shimanto-gawa la senteur des forêts couvrant les flancs montagneux, l’odeur de la paille de riz coupée et celle de la fumée des torches utilisées pour la pêche nocturne traditionnelle…
Une glycine millénaire, Yamasaki (Hyōgo) : Plantée en 960, l’extravagante et vigoureuse glycine du temple de Yamasaki couvre une superficie totale de 420 m². Au mois de mai, les fleurs mauves de l’arbre millénaire déversent, comme des cintres d’un théâtre éphémère, la profusion de leurs grappes parfumées.

large incense burners by © cbmathew

Pour en savoir plus :
Quelques informations (en français) sur la sauvegarde de l’environnement naturel au Japon sur le site du ministère de l’environnement
Liste des 100 paysages odorants du Japon : Ministère de l’environnement (en japonais) et aussi 日本の秘境100選 (Wikipedia)

La plaquette officielle illustrée, toujours en japonais, situant et illustrant chacun des 100 lieux retenus.

[ja]
日本には、私たちにやすらぎやゲンキをあたえてくれるすばらしい景色がたくさんあります。
そんな景色を体全体で感じるとき、そこには必ずすばらしいかおりがあると思いませんか?
環境省は、そんなかおりのある風景をいつくしみ、守りつづけている地域の方々を心から応援したいと思っています。
そして、みなさまに愛されるかおり風景がこれからもずっと続くようにとの願いをこめ、「かおり風景100選」を選びました。
かおり風景100選
平成13年10月30日 – かおり風景100選の選定について
日本の秘境100選 (Wikipedia)
———
Bookmark this on del.icio.us

3 réflexions sur “: Top 100 Nihon aromascapes : Les 100 environnements aromatiques du Japon : Nihon Kaori : かおり風景100選

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s