: All-Yellow, see Yamabuki 山吹 : Corète du Japon : Kerria japonica :

Lire ce billet en français

[en]
More details about the yamabuki flower. A preceding post remind us of its presence in Murasaki Shikibu’s Genji Monogatari (chapter 24).

Here is a new story featuring these yellow spring flowers. It is called « Takada Yama Yamabuki no sato Koji », which means : the « Ancient Story of the Yamabuki at Takada Hill. » Hiroshige illustrated the scene, which belongs to the series Old Edo Tales Illustrated (Toto Kyuseki Zukushi).

Hiroshige - Old Yedo Tales - Takada Yama Yamabuki no sato Koji

Source for this image and details about Hiroshige woodblock print is : http://www.hiroshige.org.uk/hiroshige/historical_subjects/old_edo_tales/old_edo_tales.htm (image 10)

 » A girl picking a bloom of the yamabuki (Kerria Japonica), outside a hut.

This is an illustration of the story of Ota Dokwan, a daimyo (died, 1486), who, being caught in a rain-storm, made for the shelter of a house, which was of poor appearance, and asked for the loan of a raincoat (mino). The girl instead brought him a flower of the yamabuki (yellow rose), thereby signifying by a pun on the word mino (also= a seed) that she had no raincoat, the yamabuki having no seed.  » [source from Basil Stewart, A Guide to Japanese Prints and Their Subject Matter, first published, New York, 1922 : Ando Hiroshige, chapter 34 « Dramatic and Historical series »].

Links to sites about the same story : Paghat’s Garden site and Prints of Japan ‘s Yamabuki page

———–

[fr] Histoire ancienne du buisson de corètes sur la montagne Takada

Dans un précédent billet sur la corète du Japon (Kerria Japonica) était rappelé un épisode du Dit du Genji de Murasaki Shikibu (Livre 24), où corètes et cerisiers en fleurs sont au centre du récit.

Il s’agit ici d’un conte traditionnel d’Edo autour des fleurs de Yamabuki. Son titre en japonais « Takada Yama Yamabuki no sato Koji », signifie : « Ancienne histoire des fleurs de Yamabuki sur la montagne Takada. » Hiroshige a inclus cette scène dans sa série de gravures sur bois intitulée « Anciennes histoires d’Edo illustrées » ou Old Yedo Tales Illustrated (Toto Kyuseki Zukushi).

Hiroshige - Old Yedo Tales - Takada Yama Yamabuki no sato Koji

Une jeune fille cueillant une fleur de yamabuki devant une maison, sous la pluie. Par la porte ouverte du jardin, on voit un cheval et les armes d’un guerrier derrière la palissade.

Source de cette image et détails (en anglais) sur l’estampe gravée par Hiroshige dans : http://www.hiroshige.org.uk/hiroshige/historical_subjects/old_edo_tales/old_edo_tales.htm (image 10).

———–

Bookmark this on del.icio.us

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s