: Écritures éphémères : 書体 短命の : Ephemeral handwriting :

Read this Post in English

[fr] Considérer la peau comme le lieu du signe tracé, c’est une démarche que beaucoup scellent aujourd’hui par le tatouage. Nous aimerions montrer davantage des images du corps palimpseste, de la peau comme porteuse d’histoires, initiatrice de rêves ou support magique de protection.

Quelques exemples pour un début d’inventaire :

  • Kwaidan

Kwaidan - Masaki Kobayashi 1965.
Parmi les quatre histoires qui composent le film Kwaidan dirigé en 1964 par Masaki Kobayashi, celle du joueur de biwa aveugle, Hoichi. Ce jeune moine doit être protégé d’un sortilège par l’écriture d’un sutra sur la totalité de son corps…
Pour en savoir plus :
présentation du film par Ciné-Asie
article Wikipedia
Plus de détails dans ce billet en anglais

  • The Pillow Book

The pillow book - (c) Peter Greenaway 1996

The pillow book – (c) Peter Greenaway 1996

The Pillow Book – Polish poster – (c) Wiktor Sadowski 1996

The Pillow Book, film anglo-français de Peter Greenaway (1996) tisse des liens subtils entre écriture, mémoire, expression de soi, passage à l’acte, vengeance, raffinement. Pour en savoir plus : une fiche descriptive du film (lien inaccessible vers le site http://www.cine-metro-art.com consulté en 2007) parmi d’autres, et un article intéressant de Caroline San Martin et Karine Bouchy, Surface, coprésence : circulations. The Pillow Book de Peter Greenaway dans Lignes de fuite, la revue électronique du cinéma (Lignes de fuite 02, juin 2006). Le film de Peter Greenaway (1996) est librement inspiré des Notes de chevet écrites par Sei Shônagon, dame de cour appartenant à la cour impériale du Japon, dans les premières années du XIe siècle. Pour lire cet ouvrage : Sei Shônagon, Notes de chevet, traduction et commentaires par André Beaujard. Paris, Gallimard / Unesco, cop. 1966 (Connaissance de l’Orient ; 5). isbn 2-07-070533-1

  • Mamonakou

Mamonakou-Japon 1987 - (c) Gladys photographe
Photo © Gladys.

Une des images capturées par l’oeil sensible de la photographe française Gladys, partie au Japon en 1987, alors qu’elle venait d’être nommée lauréate de la bourse « Villa Médicis hors les murs ». Témoin de sa démarche artistique, une coupure de presse découpée dans Télérama et conservée avec soin depuis, pour son pouvoir onirique et sa beauté. Plus de détails sur le site officiel de Gladys, en particulier la série Mamonakou, à laquelle appartient cette image.
Biographie abrégée : « Gladys, lauréate de la Villa Médicis « hors les murs »en 1987. Elle part pour le Japon la même année et rapporte des images qui sont présentées en 1989 au Palais de Tokyo. Elle obtient le prix Niepce en 1989. Ses photographies ont été exposées dans de très nombreuses galeries et acquises par des institutions comme le musée Carnavalet ou le Fonds National d’Art Contemporain.
Elle a participé depuis 1980 à des expositions individuelles ou collectives tant en France qu’à l’étranger (Paris, Toulouse, Bordeaux, Lyon, Fribourg, Cologne, Londres, Genève, New York, Tokyo…) ».

(Photographie publiée avec l’autorisation de l’artiste, que FuroshikiBlog remercie ici)

———

[en] To consider the skin as the place where signs can be traced, this is mostly a step which many people convey today by tattooing. We would like to show rather images of the body as a palimpsest, skin as a medium for storytelling, dreams or magic support of protection.

Some images to begin an inventory :

  • Kwaidan 怪談, KaidanKwaidan - Scene (Hoichi) - film directed by Masaki Kobayashi 1964 - (c)

Kwaidan, directed by Masaki Kobayashi (1964), is based on four stories from Lafcadio Hearn’s collections of Japanese folk tales. One of them is from Hoichi the Earless, a blind musician singing the Tale on Heike on his biwa. Ideogramms of a sacred sutra are painted on his whole body to protect him from the spirits of dead warriors (Battle of Dan-no-Ura, April 25, 1185). More about Kwaidan :
Film review on Midnight Eye
Wikipedia

Lafcadio Hearn – The Story of Mimi-Nashi Hoichi – etext (World Wide School) – etext (Sacred texts)
[ja] Gayu-Kidan, published in 1782 is one of the origins of Mimi-Nashi-Houichi, in modern Japanese by Negishi Yasuko, 1998.

  • The Pillow Book The Pillow Book - film by Peter Greenaway 1996

This film directed by Peter Greenaway in 1996 is freely adapted from Sei Shōnagon ‘s Makura no sōshi. More about The Pillow Book Wikipedia

  • Mamonakou, by French photographer Gladys, 1987.

Please visit her official site, and have a look at some of the beautiful images on the series named Mamonakou.

Mamonakou-Japon 1987 - (c) Gladys photographe
Photo © Gladys. (Published here with the artist’s authorization. Many thanks from FuroshikiBlog)

———-

Bookmark this on del.icio.us

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s