: Choses qui étreignent :

Lune à Chypre - CC par CyprusPictures

[fr]
La lune, si blanche, empêchée, derrière le noir des nuages.

Certains morceaux joués au clavecin.

Des mots d’enfants liés à l’amour et à la mort. L’homme de la rue. Le regard de Kafka.

La justesse.

Le parler vrai.

——

lundi 30 juillet 2012, 2 h

cherchant à séduire — qui ?
comme une veuve sous le crêpe
pleine lune d’été

——

Image en creative commons /by-sa/2.0/ — Moon and clouds over Limassol par CyprusPictures

: Choses qui parlent du temps :

[fr] La pluie abîme les fleurs, on le sait. Souvent, les roses blanches en héritent des rousseurs couleur sang très émouvantes. Parfois, les dégâts sont plus cruels. Et ces roses-là, blessées, ont-elles encore le souvenir de leur velouté ?

mardi 10 juillet 2012, Roseraie du Val de Marne, L’Haÿ les roses

lendemains d’orage
roses comme rombières fripées –
ah ! impermanence

: Choses qui disent le printemps :

[fr] Naturellement, rien n’est davantage la couleur du printemps que la corète japonaise dont j’ai parlé dans un autre billet. Pourtant, hier une conjonction heureuse de trajectoires m’a permis de faire mentalement un bouquet de détails jaune vif que je vous livre ici.

mardi 20 mars 2012, 10 h 40 (Paris, Poterne des peupliers)

jaunes comme la cycliste
bas-côtés pleins de narcisses —
tramway de printemps

———
Image Wikimedia Commons, Narcissus pseudonarcissus, photographiée en 2011 par Sapin88

: l’été, choses qui rafraîchissent :

[fr] la nuit, l’été, la chaleur… Plus que jamais, les traditionnelles clochettes éoliennes fūrin (風鈴) sont omniprésentes.

samedi 20 août 2011, 23 h 30

nuit lourde et moite
économies obligent –
rêve de cloches de vent

dimanche 21 août 2011

parasol oublié
vite pieds nus sur la terrasse –
plus qu’enfin l’orage

Les images proviennent des galeries Flickr de kawabata – fūrin – et mloge – windbell – en Creative Commons.

: journée calme :

[fr] La ville très calme hier soir et le temps choisi qui s’étire. Grande plage de lecture avec Haruki Murakami : (ノルウェイの森 Noruwei no Mori) (rester dans le monde révélé par l’auteur : pas question d’aller voir le film récemment sorti en France).  Quelques bouquets de feu d’artifice dépassant des immeubles…

Réveil tôt, puis dormir encore. Mais c’est la pie qui la première…

jeudi 14 juillet, 9 h 45

vroum broum hélicos
pie bavarde — clac balac
quatorze juillet

Alors, prendre son temps.

jeudi 14 juillet, 10 h

terrasse calme
thé cris d’enfants et lecture
là-bas jour de fête

Pas trop de pétards encore. Vers 13 h, les engins militaires en convoi et les coups de klaxon. Du temps devant soi.

L’an dernier, c’était différent.

L’image est empruntée à la galerie Flickr de The Waxhead en Creative Commons : Magpie